MODE CRITIQUE (2017)

by Les Affektés

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
2.
03:42
3.
03:34
4.
02:34
5.
04:01
6.
7.
02:19
8.
9.
10.
11.

about

Enregistré, mixé et masterisé par lolo PHR à l'Annexe en 2015-2016
Sauf chansons n°9 et n°10 extraites du split 2014
Et n°11 enregistrée à la Dernière Chance le 27.11.2015

credits

released January 14, 2017

tags

license

all rights reserved

about

Les Affektés France

Les Affektés est un groupe Punk Rock Artisanal, Formé en Mars 2007 à Toulouse!
Autour de Martin (Chant/Guitare), Adrien (Chant/Guitare Lead), Kroll! (Basse) et Popey aux percussions.
Le groupe n’a pas pour unique vocation, la politique, mais insiste sur le fait, qu’il ne tolère aucune forme de RACISME ou de DISCRIMINATION.
... more

contact / help

Contact Les Affektés

Streaming and
Download help

Track Name: MODE CRITIQUE
Aujourd’hui, tout s’achète, même les simples gestes,
N’importe quels de tes actes, forcément que tu raques,
Ce n’est pas dans notre esprit, nous c’est plutôt gratuit,
Nous ne sommes pas une marchandise, ni même une entreprise.

Rendre un simple service, devient vite un supplice,
Si tu n’es pas payé, ça devient vite une corvée,
Pour nous l’être humain se délaisse, un monde en détresse,
Cette donation de soi, avant c’était la joie.

On a franchi la limite,
On est passez on mode critique,
Maintenant, c’est vraiment la panique,
Attention c’est comme de la dynamite !

Monnayer la gentillesse, c’est vraiment d’une grande tristesse,
Tous les jours on parle de prix, et non du mot gratuit,
On n’est pas du tout à vendre, on ne veut pas non plus se rendre,
A une éventuelle évidence, ce n'est pas notre existence.

On profite de cette chanson, pour dire vraiment « NON »,
A cet esprit de profits, qui régit toutes nos vies,
Vous en oubliez votre conscience, et même l’espérance,
D’une putain de vie meilleure, on chanterait tous en chœur,
Track Name: CLEAN-NIQUE
Dans cette belle entreprise, qui ne connaît pas la crise,
On s’occupe de ta santé, celle qui leur rapporte du blé,
Tu n’es plus un patient, mais vraiment un bon client,
Tu deviens un numéro, qui leur rapporte, oui, très gros.

On te dit que tu n’as rien, ou plutôt, font mine de rien,
Réalité du métier, il est sûr que vous reviendrez !
Ils prescrivent à tour de bras, des médicaments qui ne te servent pas,
Pour faire marcher les labos, médecine des collabos !

Ça va faire très mal,
Égocentrisme chirurgicale
Enrichissement optimale,
Anesthésie générale !

Dépassement d’honoraires, ça nous coûte vraiment très cher,
Pour une simple consultation, tu repars sans un rond,
Un diagnostic imparfait, et pour eux c’est encaissé,
Tu ne sais toujours pas ce que tu as, la douleur est encore là.

Et le pire dans cette histoire, certains ne vont pas y croire,
Certains médecins pratiquants, sont même devenus incompétents,
Ce n’est plus de la chirurgie, mais plutôt de la boucherie,
L’infirmière ne dira rien, elle protège son gagne pain.

Et pourtant en Occident, il existe bien un serment,
Celui d’une déontologie médicale, obligations éthiques et morales,
Mais certains l’ont oublié, ils exercent dans le privé,
Charlatans opératoires, d’une dissection ostentatoire.
Track Name: F-HAINE
On ne fait pas de politique, une mission artistique,
Tel est notre devoir, et celui de savoir,
Crise d'identité, jamais égalée,
Que les Français veulent voir monter,
A leurs yeux, il n'y a rien de dangereux,
Mais ça pourrait bien être désastreux,
Contre la barbarie, l'hypocrisie,
Il faut être unis contre ce parti.

Quand on voit la famille le Pen,
Remplie de toute leur haine,
Passer à la Télé, ça donne envie de gerber,
Les gens ont dû oublier, ceux qui sont menacés,
Ils explosent les pourcentages, ça nous donne la rage,
A la fin de l'orage, on finit en cage,
Fini la Liberté, la Fraternité,
Et cette putain d’Égalité.

F-HAINE, F-HAINE, C'est pour ça que j'ai toute cette haine,
F-HAINE, F-HAINE, On en viendra a bout de cet emblème,
F-HAINE, F-HAINE, Arrêtons vraiment la montée des le PEN,
F-HAINE, F-HAINE, On s'unira tous contre le FN.

Le fascisme, et le racisme,
Prennent des proportions hallucinantes,
Des groupes RAC, viennent te terrasser,
Et rassembler le bras levé,
Ce n'est pas très marrant, même déroutant,
On devient violent, y a des coups de sangs,
T'es sans papier, pas protégé,
T'es rejeté par la société.
Track Name: JE TE DONNE
Je te donne, un sentiment de liberté,
Ma part de vérité, toute ma sincérité.
Pourtant, tu me trouves toujours décevant,
Tu me critiques tout en hurlant, jamais tu ne me fait de compliments.

Je te donne, tout ce que j’ai de plus cher,
Mon cœur ça va de paire, l’amour et pas la guerre.
Pourtant, tu veux encore et toujours plus,
Tu dis souvent que j’abuse, tu t’accroches tel une méduse.

Je te l’ai dis, arrête de me faire chier,
Aujourd’hui ce n'est pas ma journée
Qu’est ce que je dois faire pour tu comprennes
Laisse tombé, c'est pas la peine !

Je te donne, tous mes plus beaux sourires,
Voire aussi tous mes fous rires, tout ce que j'ai à dire.
Pourtant, je suis tout ce qu’il y a de plus franc,
Tu dis que je ne vais pas de l’avant, tu me trouves toujours déprimant.
Track Name: STOP!
Cet étrange destin, qu’il y a entre nos mains,
Fait parfois le malin, quand il s’agit de mettre le frein,
On croit tous que ces bulletins, peuvent nous amener assez loin,
Et de suivre un chemin, sans craindre au chagrin,
C’est en suivant notre instinct, que l’on n’est pas inhumain,
Un choix que l’on pense certain, et qui n’est pas, oui, anodin.

La politique c’est de mentir, appauvrir et conquérir,
Mais aussi affaiblir, démentir et pervertir,
Toi tu veux de l’égalité, eux se battent pour se protéger,
Et garantir une vie bien dorée comme un roi intronisé,
Pour rester, oui au sommet, il ne faut pas se leurrer,
Mensonges bien rodés pour un succès pas mérité.

STOP à la Trahison
STOP aux Conspirations
STOP Machinations
Réagissons et combattons !

STOP à la Soumission
STOP Subordinations
STOP Stigmatisations
Réagissons et combattons !

Toi tu traces ta petite route, en évitant cette autoroute,
Politique de la banqueroute, de toute façon ils s’en contre-foutent.
Ils n’y a aucune écoute, notre parole est mise en doute,
Ils nous déboutent, et nous redoutent, au final ça nous dégoûtent,
Ils défendent leurs intérêts, capital bien cerné,
Aux profits inespérés, retraite sous les palmiers.

Amnésie Populaire, et amnésie suicidaire,
Politique sécuritaire, et vie presque militaire,
Notre avis ne compte guère, on doit rester dans la galère,
Une vie mise aux enchères, politique de la misère,
On veut une politique égalitaire, fraternelle et libertaire,
Écoute ce peuple si sincère, avant que monte la colère.
Track Name: BONHEUR POUR CARNIVORE
Dans l'ombre d'une ruelle,
Deux chiens se déchaînent,
Des carcasses gisent encore,
Bonheur pour carnivore,
Et au petit matin,
Il ne reste plus rien,
Juste un petit tas d'os,
Cela ne vaut plus rien.

Et je suis une intolérance,
Et le temps m'a volé la confiance
Et je traîne le soir sans prudence,
Peut être qu'un jour, j'aurais de la chance.

9H du matin,
Rien à faire jusqu'à demain,
Je fouille les poubelles,
Espoir d'une vie plus belle,
Je trace mon chemin,
Et je vais voir plus loin,
Si Dieu m'a laissé,
Son petit déjeuner.
Track Name: I JUST WANT
Je n'veux pas, vieillir comme ta mère
Je n'veux pas, comme toi connaître saint pierre
Je n'veux pas, devenir grabataire, non!!
Je veux juste, être a la retraite

Mais pour l'instant, J'reste dans mon quartier
Mais pour l'instant, J'continue à rêver
Mais pour l'instant, Je garde le poing levé
Mais pour l'instant !

Je n'veux pas, qu'on me donne un style
Je n'veux pas, mourir dans cette ville
Je n'veux pas, d'une vie playmobil, non!!
Je veux juste, être indescriptible
Track Name: EN ATTENDANT NOVEMBRE
Non ce n'est pas si facile d'oublier, ce que la guerre m'a apporté,
Du sang, du feu dans mes rêves, j'aurais bien besoin d'une trêve.
Je me souviens de ma première balle, tirée après une rafale,
J'ai bien hésité à la tirée, mais tous mes copains étaient tombés.

Devant moi les bombes tombent par milliers,
Les cris, les pleurs envahissent la tranchée,
Je me demandais ce que je faisais là bas,
A entasser des corps, par ci, par là.

Tout ça pour cette patrie, qui a détruit toute ma vie,
On me laisse le 11 Novembre, excusez-moi, j'ai envie de rendre.

En attendant Novembre, excusez-moi, j'ai envie de rendre,
Je reste caché dans ma tranchée, plus jamais je me battrais,
Je préfère me défiler, être un trouillard, et pas crever,
Je préfère déserter, sur moi, il ne faut pas compter.
Track Name: GÉNOCIDE PUBLIC
Tout ces peuples si soumis, ont une envie de démocratie,
Ça commence par Kadafi, et ça finis par Sarkozy,
Ils se battent pour leurs Pays, à l’image de la Lybie,
Ils n’ont plus envie d’être soumis, et ce battent pour une vie,
Ignorés par tout le monde, oui soudés comme une fronde,
Oubliés des catacombes, demain ils feront trembler le monde.

On ne comprend toujours pas, pourquoi personne ne veut leur tendre le bras
Ce serait vraiment un beau combat, que d’envoyer tout ces soldats,
Oubliez votre politique, et ayez un peu d’éthique,
Ce serait bien historique, un moment oui magnifique,
Génocide politique, une ambiance presque atomique,
Pour une faim si tragique, et même oui, illogique.

RIEN QU’UN FRANÇAIS, RIEN QU’UNE IDÉE
TOUT CETTE SOUFFRANCE, ET CETTE IGNORANCE

C’est quand même un grand malheur, de voir ces peuples qui cris en chœurs,
Qui se battent pour une lueur, pour sortir oui de l’horreur,
Nous pays envahisseurs, donnons un peu de bonheur,
Donnons de la couleur, afin qu’ils n’aient plus peur,
Nous faisons une grosse erreur, car l’argent n’a pas d’odeur,
Et a force de sueur, l’amour remonte dans nos cœurs.

Ce serait vraiment dégelasse, qu’on ne bouge pas de place,
Qu’on regarde par la glace, le Monde qui se fracasse,
Pensez à vos enfants, qui vous diront intelligemment,
C’est vous qui avez laissé faire ça ? Et ça sera vraiment le cas,
Jeunesse et parents, il est bien sûr venu le temps,
De tout partagé et de vivre en communauté.
Track Name: LA RAGE DE VAINCRE
Tous les jours la galère, tous les jours la même misère,
Habitués à se taire, on va bientôt rentrer en guerre,
Contre ce futur austère, et ces politiciens si fiers,
Nous on veut être solidaires et lever le bras en l’air,
C’est la France, qui se rassemble, pour lutter, contre la pauvreté,
En transe, ensemble, pour brûler, le palais de l’Élysée.

Tu dois toujours payer, et te surendetter,
Pour avoir une vie décente, et ne pas vivre dans l’attente,
Tu as les poches fauchées, Tu es même fatigué,
Exclu de la société, tu en seras le premier touché,
Coulé, pas noyé, survolté, pour un peu plus de liberté,
Engagés, enragés, faites unité, pour leur montrer qui on est.

ON A SOIF DE LIBERTÉ
ALLONS TOUS A L’ELYSÉE
OUI LE PEUPLE EST ENRAGÉ
ET BIENTÔT VA EXPLOSÉ !

On ne veut pas accepter ça, oui, on livre notre combat,
Un peu d’humanité, ca ne devrait pas trop vous déranger,
Trop de gens dorment sur les trottoirs, c’est une malheureuse histoire,
Même si Coluche un soir, avait créé de l’espoir,
Luttez, combattez, écrasez, cette putain d’autorité,
Résistez, innovez, espérez, un brin de générosité,

Cette si belle volonté, qu’on a toujours su garder,
Il ne faut pas la lâcher et surtout avancer,
Vous nous marchez sur les pieds, fallait pas nous titiller,
On commence à être énervés, maintenant ça va péter,
T’as raison, combattons, l'oppression, et tous ces grands patrons,
Explosion, révolution, attention nous existons !!!
Track Name: MON CAUCHEMAR
Et quand tu te réveilles enfin, de ce cauchemar sans lendemain,
T'as peur de la réalité d'un jour d'y être confronté,
Sur ton front une sueur salée un goût amer du passé,
Et tu avance sans envie car ton existence est flétrie,

Et chaque soir avant de dormir tu t’attends à tout et même au pire,
Une voix qui résonne en toi c'est ton inconscient qui est la,
T'aimerais le détruire mais il résiste, qu'une chose à faire, te faire un fixe,
Et tes pensées disparaîtront, mais demain elles recommenceront,

Et t'aimerais que ça se finisse, arrêter un peu d'être triste,
Penser à quelque chose d'agréable, mais ton psy dit que t'es trop instable,
T'aimerais partir mais elle est la, cette vie malsaine te colle au bras,
Et tu la traînes tel un boulet, tu ne choisi pas d'être né,